La Première Biennale d’architecture et de paysage en Île-de-France

La Région va organiser à Versailles, du 3 mai au 13 juillet 2019, la première Biennale d’architecture et de paysage. Au programme : expertises, bonnes pratiques, réflexions et animations autour de « L’Homme, la nature et la ville ».

C’est un événement majeur pour la visibilité du territoire et la promotion des acteurs de la construction qui se profile. Dans le sillage de l’accord de Paris sur le climat, la Biennale d’architecture et de paysage sera organisée à Versailles en 2019 pour faire état des expériences menées en Île-de-France et dans de nombreuses métropoles à travers le monde, pour répondre aux défis climatiques et aux besoins de solutions innovantes qui construiront la ville nature de demain.

Un campus aux allures de laboratoire créatif 

L’événement a été conçu par François de Mazières, maire de Versailles et ancien président de la Cité de l’architecture et du patrimoine. Il en est le commissaire général. L’événement a une visée prospective et de sensibilisation du public qui pourra vivre l’expérience de la ville de demain à travers des innovations concrètes aussi bien locales qu’internationales. Une série de conférences sur les enjeux architecturaux et urbains actuels comme le « Grand Paris » invitera notamment les jeunes générations à prendre part au débat démocratique, aux côtés des spécialistes de l’architecture et de paysage, d’auteurs et d’artistes.

Un cadre illustre pour des animations grandeur nature 

Trois lieux versaillais d’exception seront accessibles au grand public pour l’occasion : la petite Écurie avec l’École nationale supérieure d’architecture, le Potager du Roi avec l’École nationale supérieure de paysage et le château de Versailles. Ces sites porteurs d’héritage, lieux de création, de transmission et de recherche accueilleront trois grandes expositions, respectivement confiées à l’architecte-urbaniste Djamel Klouche, à l’architecte-paysagiste Alexandre Chemetoff et à la conservatrice du patrimoine, Elisabeth Maisonnier. Des performances, installations, colloques s’y dérouleront également.

Des manifestations pédagogiques, festives et immersives auront également lieu dans la ville. des expositions photographiques murales présenteront les projets innovants menés en Île-de-France et dans plusieurs métropoles sur tous les continents, sous la direction de l’architecte-paysagiste, Nicolas Gilsoul.

 

Pour Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France :

En suscitant un dialogue nourri entre architectes et paysagistes, la biennale, qui se déroulera dans des lieux de transmission et de diffusion du savoir, profitera de l’énergie, de l’enthousiasme et de l’esprit créatif des jeunes générations qui seront les penseurs et les concepteurs de nos villes de demain…